FREN Présentation - F.A.Q. - Règlements - Téléchargements - Jeux - Annuaire - Liens - Contacts - L'Equipe - Forum
Calendrier - Classements - Pilotes - Ecuries - Circuits - Articles - Dossiers - Panthéon - Musée - Best hotlaps (HoF)
Bienvenue sur ce site dédié à Grand Prix 4. Notre but est de vous aider à améliorer et à régler GP4. Vous pouvez nous rejoindre sur nos championnats. Comment régler son jeu? Qu'est-ce que nos championnats? Ces questions ont désormais une réponse.

Recherche

 
Web grandprix4.org



Les réglages en 10 questions

Les réglages en 10 questions

Le setup est la clé d’une bonne performance, il permet dans de nombreux cas de faire la différence contre des adversaires coriaces : C’est un élément incontournable pour tout pilote qui joue la course au titre ! Cependant, un mauvais réglage peut faire perdre beaucoup de temps, il est donc indispensable de maîtriser les bases. Chaque setup est propre à soi, il doit correspondre à son pilotage, survireur ou sous-vireur : il existe forcément le réglage qui vous correspond. 
 
Lors de test, de nombreuses questions se posent quant au comportement de la voiture, mais à tout problème il y a solution. Elles vous seront détaillées ci-dessous : 
Mais avant définissons certains mots techniques comme : 
Survirage : Lorsque la voiture perd l’adhérence à l’arrière ce qui entraîne parfois le tête-à-queue dans le cas d’un survirage excessif. 
Sous virage : Lorsque la voiture ne rentre pas dans le virage et perd la trajectoire idéale. C’est l’opposé du survirage. 
L’équilibre : Le but ultime du mécano, qui consiste à équilibrer l’effet survirage et sous virage afin de réaliser des performances maximales. Pour cela, il dispose d’une boite à outils ( disons ça comme ça lol ) qui sont les ailerons, le freinage, les détentes, les compressions, le différentiel... 
 
 
1. Ma voiture manque d’accélération en sortie de virages, que dois-je faire ?  
4 paramètres peuvent permettre d’améliorer l’accélération de la voiture : la boite de vitesse, les suspensions, le différentiel à l’accélération et l’aileron arrière. 
-Pour les vitesses, choisissez des rapports plus courts pour que la voiture reste le plus longtemps dans le couple moteur ( 1ère diode verte ). En général, sur des circuits techniques, des rapports de longueur 5 ou 6 sont le plus fréquemment utilisés. 
-En ce qui concerne les suspensions, leur influence est moindre puisque des suspensions arrières moins dur améliore la traction de manière précise et fine. 
-L’aileron arrière est un élément déterminant dans l’accélération de la voiture ainsi que dans sa vitesse de pointe. Changer ce type de paramètre modifiera tout l’équilibre de la voiture et il est donc conseillé de le faire avec prudence si le réglage que vous avez semble bon. Plus l’angle de l’aileron arrière est faible, plus la voiture accélère vite et monte à une vitesse de pointe élevée. Cependant, une baisse de l’angle amène d’autres problèmes comme le survirage et des rapports plus longs pour profiter de la vitesse de pointe. 
-Enfin le différentiel à l’accélération : Un différentiel élevé va modifier l’équilibre de la voiture vers un sousvirage en sortie de courbe mais améliorera la traction. 
 
2. Lorsque je freine et que je rentre dans le virage, la voiture se dérobe et je fais un tête à queue, que dois-je faire ?  
4 paramètres résolvent ce problème : les detente et compression lentes, la répartition du freinage, les ailerons ainsi que le différentiel à la décéleration. 
-Pour la répartition du freinage, il faut placer le freinage un peu plus à l’avant ex : 42.250/57.750 -> 41.875/58.125. A manier finement car ce paramètre modifie beaucoup l’équilibre en faveur du sous virage en entrée de courbe. 
-Les ailerons ou plutôt la différence entre l’aileron arrière et avant est peut être