FREN Présentation - F.A.Q. - Règlements - Téléchargements - Jeux - Annuaire - Liens - Contacts - L'Equipe - Forum
Calendrier - Classements - Pilotes - Ecuries - Circuits - Articles - Dossiers - Panthéon - Musée - Best hotlaps (HoF)
Bienvenue sur ce site dédié à Grand Prix 4. Notre but est de vous aider à améliorer et à régler GP4. Vous pouvez nous rejoindre sur nos championnats. Comment régler son jeu? Qu'est-ce que nos championnats? Ces questions ont désormais une réponse.

Recherche

 
Web grandprix4.org



Du changement dans le paddock...

Du changement dans le paddock...

Alors que nous sommes encore à 2 GPs de la trève estivale, quelques écuries font déjà parler d'elles en raison des tranferts en cours ou à venir. C'est notamment le cas de l'écurie championne 2005, Oreka.  
 
Rappelons l'historique des bouleversements survenus ces derniers jours. 
 
Oreka, managée par Jul, a débuté l'année 2006 avec le champion en titre Nicolas Specht - Nico, et Terry Despois - Tity, 5ème au classement final la saison dernière.  
 
Dès le 1er GP, à la surprise générale, Nico annonçait son désir de se retirer de la compétition. Tity se retrouvait alors seul à défendre les couleurs de son écurie. Il fut néanmoins secondé avec brio par Thibaud Savard - TeeT, prêté par l'écurie Bleu Esprit pour le début de saison.  
 
Comme convenu, TeeT réintégrait Bleu Esprit fin avril pour le GP de Hongrie. Terry se retrouvait donc de nouveau seul chez Oreka
 
La semaine dernière, l'actualité du CVGP4i a été fortement marquée par l'annonce de Nico de renouer avec la compétition. Alors qu'il restait encore une place chez Oreka, il choisit plutôt une écurie moins sur le devant de la scène, la modeste Double R, managée par Xavier Maes
 
En suivant, Tity annonce son départ d'Oreka à la pause estivale. A la rentrée fin août, il courra lui aussi pour Double R
 
En quelques jours, voila donc Oreka sans pilote, et Double R revêtu de 2 joyaux du paysage GP4. Prenons à chaud les réactions des différents protagonistes de ces chamboulements... 
 
 
A NICOLAS SPECHT 
 
- Pourquoi ce break? 
 
D'abord, parce que la motivation n'y était plus : ça devenait presque un boulot, une obligation. C'est surtout pour çà que j'ai décidé de m'arrêter. Ensuite, je commençais à avoir beaucoup de deuvoirs, et je n'y étais pas habitué : c'est pas trop mon truc, bosser! 
 
- Pourquoi reviens-tu après avoir fait un break? 
 
Pour la même raison : la motivation et les devoirs. GP4 me manquait trop, et j'avais de nouveau envie de me battre contre vous tous. Pour les cours, j'ai trouvé une méthode de travail efficace : çà m'a permis de gagner un peu de temps, donc j'en ai plus pour les loisirs. 
 
- Pourquoi Double R et pas Oreka, alors qu'il y avait un baquet à pourvoir? 
 
Xavier était le premier à me proposer une place, alors j'ai tout de suite accepté. J'ai voulu aller dans une écurie complète, avec 2 pilotes. Or Tity avait décidé de partir. Donc, je me serais retrouvé seul chez Oreka. Et je suis revenu essentiellement pour m'amuser, donc, sans obligation de résultats. Alors qu'il faut être constament aux avant-postes dans une écurie comme Oreka
 
- Tes nouveaux objectifs? 
 
Prendre du plaisir, faire des pôles, gagner des courses... ;) 
 
 
A TERRY DESPOIS 
 
- Comment as-tu vécu le retour de Nico
 
Pour le retour de Nico, çà m’a un peu surpris mais sans plus, car je m’y attendais un peu. Il devait en effet revenir pour le GP de Monaco, mais il est revenu beaucoup plus tôt. C’est bon pour le championnat et çà ne me dérange pas du tout. Il était mon ancien équipier et aussi un ami.  
 
- Pourquoi quitter Oreka? Et pourquoi Double R
 
J’étais décidé à quitter Oreka car je ne me sens plus à ma place en son sein. C’est pas ma place : je peux pas me battre pour la victoire comme beaucoup d’autres. N'ayant plus de raison d'y rester, j'ai voulu me fixer de nouveaux objectifs. Et puis, j’ai croisé Xavier sur MSN et je lui ai parlé que je quittais Oreka. Il m'a alors proposé un bacquet chez Double R et çà m’a aussitôt plu et puis voila ^^. Mais je ne baisserai pas les bras pour Oreka et je ferai de mon mieux pour les deux derniers GP. J'espère tout simplement, même sans équipier, rester dans le TOP5. 
 
 
A JUL, MANAGEUR D'OREKA 
 
- Comment as-tu vécu ces récentes annonces? 
 
Et bien, je suis un peu dépité. De retour de week-end, j'ai été pris à froid. Ceci dit, beaucoup de pilotes ont usé leur combinaison dans les baquets Oreka et je devrais être habitué. Chaque saison connait son lot de départs. En 2003, il y a eu Jacques, Francis et Pascal. En 2004, il y a eu Francis, Pascal, Hervé et d'autres encore. J'en oublie tellement! 2005 fut stable et j'en espérais autant cette année. C'est dans la stabilité que se construisent les équipes et que les résultats s'inscrivent dans la constance. Après le départ de Nicolas, ce n'était pas évident mais grâce à Olivier (Reivilo, manageur de Bleu Esprit) nous avions pu avoir un contrat avec Bleu Esprit pour le prêt de Thibault jusqu'à fin avril. Mais malheureusement, un de leur pilote est effectivement parti (Nicolas Espoir) comme il l'avait prévu et Thibault retourne le remplacer. Et maintenant, c'est Terry qui annonce son départ. C'est dur pour l'écurie d'autant que les performances étaient là. Si le départ de Terry était isolé, cela ne porterait pas à conséquences. Malheureusement, il nous faut recruter vite et bien. La couronne mondiale doit être défendue. Mais pour ce faire, il faut obligatoirement deux pilotes, et rapides qui plus est! Ce n'est pas une chose facile. L'avenir d'Oreka passe par la reconstruction et je n'exclue pas de laisser les rênes d'Oreka à une personne motivée. Je pense avoir fait mon temps au sein de l'écurie. Les objectifs dépendront du nouveau manageur. La monoplace est prête, elle tourne vite, le moteur badgé Oreka pousse fort et le palmarès est là. Ceci dit, je n'ai pas encore de propositions pour l'instant, je n'ai appris tout ces changements que tôt ce matin (mardi). Il faut se retourner vite. Je n'en veux à personne, je ne suis pas amer et si je trouve quelqu'un de compétent, je m'en irais l'esprit libre.  
 
 
A XAVIER MAES, MANAGEUR DE DOUBLE R 
 
- Comment as-tu vécu le retour de Nico
 
Le fait que Nico revienne à la compétition est vraiment super pour l'intérêt du championnat. Plus il y a de compétiteurs, plus le championnat est intéressant et serré. Je suis curieux de voir ce que cela va donner. En outre, le fait qu'il revienne aussi vite montre bien à quel point la compétition lui manquait ! De ce fait, sa motivation n'en sera que démultipliée et çà, c'est vraiment bon pour tout le monde. C'est un champion hors-pair. Il l'a prouvé à Magny-Cours où il revenait juste pour la qualif et il a fait la pôle, juste pour s'amuser! 
 
- Comment s'est passé son recrutement chez Double R?  
 
Il est arrivé chez Double R presque par hasard. J'ai vu le communiqué qu'il a fait où il signalait qu'il cherchait une équipe pour son retour à la compétition : un top team ou une équipe de fond de tableau, peu lui importait. Il voulait juste avoir un volant. Je me suis dit "pourquoi pas!". Illico, je lui ai fait une proposition de contrat, qu'il a acceptée. Tout simplement. C'est une énorme fierté pour moi d'avoir le champion en titre dans les rangs de l'équipe. C'est un peu comme quand Damon Hill est arrivé chez Jordan. Grâce à lui, l'équipe a grandi en quelques mois. J'espère que ce sera de même avec Nico, j'ai confiance. 
 
- Comment s'est passé le recrutement de Terry
 
L'accord avec Terry a été conclu quelques jours avant Nico. Il m'a annoncé qu'il avait décidé de quitter Oreka. Et là, Ô joie, Ô bonheur! Il serait d'accord pour piloter pour moi! Depuis le début de saison, je galère pour trouver un 2ème pilote, et là, c'est une pointure à qui je vais confier une voiture! J'ai pas l'habitude! On a tout de suite trouvé un terrain d'entente pour les modalités du contrat qui prendra donc effet pour le GP de Turquie fin août à la reprise du championnat. 
 
- Ton avis sur Double R pour le reste de la saison? 
 
Je sens que désormais, il faudra compter avec Double R pour les gros points. Je pense même qu'une victoire pourrait être à notre portée, mais là je ne veux pas trop m'avancer, l'avenir nous le dira. En tout cas, maintenant le potentiel est là, il ne reste plus qu'à concrétiser. Je pense qu'un TOP 10 au championnat constructeur est désormais un objectif raisonnable. Enfin, si on y arrive, cela me remplirait de joie! En sachant que les objectifs du début de saison sont déjà plus que remplis, puisque je visais seulement quelques points et que l'équipe a marqué des points à chaque course (sauf en France, problème de fiabilité). Tout ce que je sais : c'est que maintenant, je vais être un peu ridicule avec des équipiers d'une telle qualité !!! 
 
 
Voila les réactions à chaud des pilotes et manageurs concernés. A suivre... 
 
Sur place, 
MiKL