Articles - Files - Presentation - F.A.Q. - Downloads - Links - Directory - Games - Media - Contacts
- Calendar - Rankings - Drivers - Teams - Rules - Pantheon - Best hotlaps (HoF) - Forum
Welcome on this website dedicated to Grand Prix 4. Our goal is to help you to configure your game. You can join us in our championship. How can I use Grand Prix 4? What are the championships? Now, these questions have an answer.
Grand Prix Formule 1

BrésilBrésil
Pasargada

Time left: 0m 2j 21h25m

Track

Name: Pasargada
Checksum: 6223ad90
Code: 211
Download track

Qualifications

Date: 12/03 to 18/03/2007
Weather: dry
See qualifs

Race

Date: 18/03 to 25/03/2007
Length: 30%
Weather: dry
No physics
See race



Recherche

 
Web www.grandprix4.org

MiKL, la surprise!

A propos de l'article

Les objectifs changent !
Photo © Mickaël R. [ MiKL ]

Publié le vendredi 28 avril 2006
Auteur: Thibaut Savard

Features

Back to the list
Send to a friend
Print this page

Last interviews

Our friend Yohan...
2006, la dernière conférence de presse...
Interview exclusive de Stallone
Christophe, quel SpeedyGus!
Nicolas, plein d'Espoir!

Romain, simplement le "frère de" ?
Des nouvelles de Dany'ce?
Robbyone, où es-tu?
Hugo, en progrès!
Retour gagnant pour TeeT...
Un Magic S aux multi-casquettes...
Stallone-F1, leader et modeste!
Julien, un webmaster de talent!
Coeur de Jon!
Terry, notre IronMan...

Robbyone, taillé pour la course!
Surprenant Cyril !
JP, élevé au sans-plomb!
Vincent, figure du CVGP4i
Nico, histoire d'un champion


MiKL, la surprise!

C'est à Montréal sous un ciel encore gris que nous recevons... ou plutôt, que Mickaël nous reçoit dans la loge des journalistes!  
 
Aprés une pôle inattendue et une seconde place en course sur le circuit Gilles Villeneuve, le paddock a souhaité connaître davantage l'"interviewer"! 
 
Bonjour Mickaël!
 
 
Bienvenue, TeeT! Çà te va bien cette tenue de journaliste! 
 
Merci, elle est un peu petite mais ça ira! 
Tout d'abord, une petite présentation s'impose! En dehors de GP4, qui es-tu?
 
 
Dans les grandes lignes, j'ai 29 ans. Je suis marié, sans enfant. Je travaille comme webmaster en freelance, ce qui veut dire que je travaille la plupart du temps chez moi!  
 
Ok. Pour être plus précis dans la présentation, Terry se demandait comment tu étais arrivé tout d'abord dans le monde de GP4, et ensuite sur le CVGPi? 
 
Quand j'étais à la Fac, sur un vieux CD de démo sur PC, j'avais découvert Formula One GP (le premier des GP). A l'époque, c'était déjà une antiquité, mais çà ne m'a pas dérangé. Je l'ai trouvé excellent, et j'y ai joué plus que ce qui est raisonnable pendant toutes mes années de fac. Je ne savais pas trop toucher aux setups, mais j'essayais de battre mes records... J'étais d'ailleurs un spécialiste de la tondeuse, notamment à Hockenheim où je coupais comme un malade... :) 
 
Ensuite, j'ai voulu voir s'il avait une suite. J'ai essayé GP2. J'y ai joué 5 minutes, mais j'ai été écoeuré. Je suppose maintenant que je jouais sans l'antipatinage : je n'arrivais pas à rester sur la piste :(. J'ai donc arrêté de jouer aux GPs... pendant 7 ans! 
 
Et en octobre 2005, ma PS2 ayant flambée, j'ai dû me résoudre à ne pas pouvoir continuer à battre tous mes copains sur Pro Evolution Soccer! Donc, j'ai cherché s'il y avait eu des suites à GP et GP2 (je ne suivais pas du tout les jeux sur PC), d'où GP4. Je l'ai essayé et adopté dans la foulée. Et comme ce jeu date pas mal, je me suis dit qu'il devait avoir moyen de le mettre à jour, d'où une recherche sur le net. Comme Jul est un maître en matière de référencement, grandprix4.org a été le premier site que j'ai visité... Je me suis inscrit par curiosité. J'ai fait la course de Silverstone pour voir : j'ai été à la ramasse! Et comme j'aime les challenges, ça m'a plu... je suis resté et voilà! 
 
Mais plus sérieusement, il aimerait savoir à quel pilote réel, et ensuite à quel pilote de GP4 tu t'identifies? 
 
Mon pilote F1 préféré est bien sûr Schumi. C'est vrai que c'est facile de supporter quelqu'un qui ne fait que gagner... Mais moi, je le suis depuis ses débuts en 1991. Je l'ai vu progressé jusqu'à ses 2 titres en 94 et 95. Je l'ai vu se remettre en question et relever le défi Ferrari. On pourrait dire qu'il avait la meilleure voiture ces dernières années. Mais il ne l'a pas toujours eu. C'est grâce à lui que Ferrari a réussi à remonter. Cela lui a pris 6 ans! J'étais là aussi pour son accident à Silverstone 99, et là aussi pour le voir revenir et gagner quelques semaines après... Je trouve exceptionnelle sa capacité à se remettre en question et à se battre. Un grand champion! 
 
Comme pilote GP4, je n'ai pas beaucoup de recul. Mais je dois dire que Nicolas Specht m'a pas mal impressionné l'année dernière, et cette année, ce serait plutôt Jon : j'ai l'impression que personne ne pourrait l'arrêter...  
 
Rentrons maintenant dans le vif du sujet! Dans quelles conditions pilotes-tu? Décris-nous ton poste de pilotage : chaise, écran, bureau, jour ou nuit, musique ou pas, etc... 
 
Un bureau classique, un écran 17" TFT, une chaise pas très confortable et un volant Momo que je fixe quand je veux jouer. Surtout pas de musique, je veux entendre le bruit du moteur. Je roule plus vite avec un volume plus fort. Je pense que c'est parce que je me rends mieux compte quand je reste trop longtemps au ralenti dans les passages lents... 
 
Et Ricri demande ce que tu mets dans tes pieds pour tourner sur GP4? 
 
Voilà une bonne question! En général, en chaussettes! 
 
Passons maintenant à ta pôle position! Etant vérificateur, j'ai eu la chance de visionner ton tour! Ton pilotage était trés impressionant. On dit qu'il faut être prudent et doux sous la pluie. Toi, tu manges les vibreurs et la voiture n'est même pas déstabilisée! Quel est ton secret : Un bon set-up? Un pilotage trés précis? Les deux?! 
 
Montréal est déjà un circuit qui correspond à mon style de pilotage. Je l'ai découvert là, mais je m'y suis tout de suite senti à l'aise. Avec un peu d'expérience maintenant, je me rends compte que je ne sais absolument pas piloter si la voiture est survireuse (si l'arrière s'en va). Donc, j'ai forcé à fond sur les ailerons arrières pour éviter çà. Çà m'a permis en réalité de conduire comme si c'était sur sec. Je ne faisais même pas gaffe qu'il pleuvait. C'était la 1ère fois que je me sentais aussi bien. C'est surtout grâce à mon T1 que j'ai eu cette pôle : j'y étais vraiment bien. 
 
Que ressent-on quand on passe la ligne et qu'on a la pôle? 
 
Il y avait Shehzaad, Jon et Stallone en 1'22.0xx en tête des qualifs. Puis Vincent est passé sous les 1'22. Quand j'ai pris le volant ce jour-là, j'étais encore en 1'22.6xx. Après quelques tours de roues, je voyais qu'avec mes meilleurs partiels, je pouvais atteindre les 1'22.0xx. C'est devenu mon objectif. J'ai donc tourné et tourné jusqu'à aligner 3 bons partiels dans le même tour. Et puis, c'est tombé : super T1, super T2 et T3 moyen. J'étais devant... Je n'en croyais pas mes yeux! J'ai visualisé le tour une bonne dizaine de fois pour être sûr. Puis je l'ai regardé sous toutes les coutures avec Hofxlap. Non, çà avait l'air d'être bon!  
 
Est-ce que les dernières heures, le dimanche soir, étaient difficiles? Comment te sentais-tu à ce moment-là? 
 
Oh que oui! Que c'était long! J'étais devant mon PC. Je surfais... Mais toutes les 2 minutes, je venais vérifier la grille. Je croyais vraiment que quelqu'un me battrait : je n'avais jamais été premier! Et puis... maxi soulagement!!!  
 
Et quel effet çà fait quand on est en pôle? Devant tout le monde? 
 
Eh bien, Manu l'a bien résumé après les qualifs : une fois que tu as été premier, tu sais que tu peux le faire. C'est vrai, je vois maintenant exactement ce qu'il voulait dire. Je me prends pas la grosse tête, mais je sais qu'en bossant bien, en réfléchissant là où je perds du temps, je peux faire bien. C'est bon pour la confiance!  
 
La course maintenant! Aprés vérifications, tu finis 2ème. Heureux de ce résultat? Comment s'est passée la course? 
 
Depuis que je suis au volant (début de l'année), je me débrouille pas trop mal en qualifs. Mais en course, difficile d'être régulier. L'année dernière au clavier, j'ai fait grosso modo 15ème aux qualifs et 10ème en course. Après mon passage au volant, je faisais au pire 10ème en qualifs. J'espérais donc faire un bon résultat en course. Mais dur dur sur une course entière de ne faire que des bons tours. Je crois que j'y suis arrivé pour la 1ère fois lors du dernier GP à Spa : j'ai fini 5ème.  
 
Pour celui-là, je tournais en 30'00. Et j'ai voulu essayer le fichier perf : que de temps j'ai gagné! Je crois que je n'ai doublé que 3 retardataires, quel gain de temps! (je suis archi nul quand je suis quelqu'un!) Et pour la première fois, je peux me dire qu'en bossant un peu plus encore ma course, j'aurais pu peut-être la gagner... C'est bon pour le moral! 
 
Aprés deux semaines comme cela, tes objectifs pour 2006 ont-ils changés? Tu vises le titre? 
 
Oui, ils ont changé, mais pas à ce point-là! Avec des Stallone et des Jon, faut pas rêver... Mais je voulais finir dans le TOP10 au début de l'année... maintenant, j'aimerais bien un TOP5. Faudra que je confirme mes bons résultats... 
 
Ok pour le pilote! On va maintenant passer à l'autre Mickaël! Déjà, serais-tu intéressé par la direction d'une équipe? 
 
Pourquoi pas! Mais je ne sais pas trop dessiner. Donc, il faudra que quelqu'un me dessine ma monoplace... Mais je pense qu'il y a déjà trop d'écurie sans pilotes alors... 
 
Sur le championnat, en plus d'être pilote, tu es journaliste ET vérificateur. Parles-nous un peu de ces deux "boulots"...  
 
Eh bien... entre vérifs, il est important de bien s'entendre. On passe du temps à se parler de nos vérifs, voir les points litigieux, discuter du règlement, comment améliorer les explications... 
 
L'équipe des vérifs est vraiment sympa, soudée. On se soutient et on est tous "censés". Il n'y a pas de criards qui perturberaient notre boulot! C'est pour çà aussi que grandprix4.org marche bien : parce que la structure derrière est solide et sociable. Bravo à Jul et à Magic S (le chef vérif) d'avoir créé çà! 
 
Pour mes articles, je me casse pas la tête. Je le fais quand j'ai du temps : c'est du bonus. Mais j'aime bien écrire (au cas où çà se verrait pas!), donc c'est du plaisir... 
 
On va finir par Bleu Esprit! Un petit mot sur ton manager? 
 
Olivier Reivilo est vraiment sympa. Il ne me met pas du tout la pression, je lui donne parfois mes setups et lui aussi. Il est également très droit, il fait ce qu'il dit. C'est pour çà d'ailleurs qu'il bouillone parfois vite!  
 
Et ton coéquipier Nicolas Espoir? Tu n'as pas eu le temps de l'interviewer qu'il s'en va déjà! Il va te manquer? 
 
Oui, c'était un excellent coéquipier. Il est parti en stage pour quelques mois, on le reverra peut-être à la fin de l'année. Pour la course de Spa, j'étais à la bourre dans mes essais, il m'a passé son setup : nickel d'entrée! On s'est aidé à progresser. Il a lui aussi super bien progressé : 7ème aux qualifs et en course à Montréal!  
 
Mais bon, Bleu Esprit a récupéré un grand pilote, toi! Je suis sûr qu'on va également faire de bons résultats ensemble! 
 
Très bien Mickaël, un petit prono pour la prochaine course en Hongrie? 
 
En ce qui me concerne, mon meilleur temps est au clavier en 1'14.852, donc y'a du boulot! 
 
En regardant les résultats de l'année dernière, j'ai vu que Jon, Vincent, Robbyone, et toi y étiez très à l'aise. Donc, je pense qu'avec Stallone et un Nico qui revient, le TOP6 sera constitué de ces 6 pilotes...  
 
On verra ça après la Hongrie! Je vais maintenant te laisser, merci de m'avoir accueilli dans ta loge et d'avoir accepté cet interview! Juste une dernière question, ça fait quoi d'être l'arroseur arrosé? 
 
çà fait drôle! Merci à toi d'avoir pensé à moi... C'est sympa! Mais j'aurais ma revanche! ;) 
 
J'espère qu'elle ne sera pas violente! Je te souhaite de continuer sur ta lancée en Hongrie! Je te laisse faire passer un message à tout le paddock si tu le souhaites. 
 
Oui, bon GP à tous! Que cette bonne ambiance continue... :) Merci à Jul pour tout çà. 
 
Merci MiKL! Je te rends ton micro! 
 
Votre interviewer de passage, 
TeeT