FREN Presentation - F.A.Q. - Rules - Downloads - Games - Directory - Links - Contacts - The Team - Board
Calendar - Rankings - Drivers - Teams - Tracks - Articles - Files - Pantheon - Museum - Best hotlaps (HoF)
Welcome on this website dedicated to Grand Prix 4. Our goal is to help you to configure your game. You can join us in our championship. How can I use Grand Prix 4? What are the championships? Now, these questions have an answer.
Grand Prix M.S.S.

BrésilBrésil

Time left: 0m 0j 18h 22m

Physique

Download physics

Track

Name: Pasargada
Checksums: 6223ad90
Code: 165
Download track

Qualifyings

Date: 30/06 to 30/06/2008
Weather: dry
   ► See qualifs

Race

Date: 30/06 to 06/07/2008
Length: 100%
Weather: dry
   ► See race


Research

 
Web grandprix4.org



Sponsors



Revue de trajectoires

A propos de l'article


Photo © Microprose

Publié le tuesday 01 august 2006
Auteur: Julien Devergnies "Julien"

Features

Back to the list
Send to a friend
Print this page

Last files

How to install GP4?
Tip: the Backspace key
How can we add a new track in GP4?
GPxPatch, new version!
Import my car in Zmodeler

Régler le jeu pour la pluie
Comprendre Zmodeler...
Fonctionnalités de GP4 Master
Comment installer un 2ème GP4 ?
Afficher l'antipatinage dans Grand Prix 4
Comment insérer un fichier dans GP4 ?
Comportement aérodynamique d’une F1
Comment regler son auto ? Introduction...
Les drapeaux en F1
Les réglages en 10 questions

Comment aller vite (Premiere partie)
La télémétrie en action

Revue de trajectoires

Pour réaliser un bon tour, il faut réunir plusieurs facteurs : un bon package et entre autres facteurs un bon pilote. Ce dernier doit réussir à faire corps avec sa monoplace afin de scruter chaque réaction de celle-ci pour parvenir à retransmettre ses sensations aux ingénieurs pour régler sa voiture de façon optimale. C'est là qu'interviennent la télémétrie et les ingénieurs justement. Mais même avec la meilleure voiture et des réglages adaptés au pilote et au circuit, un pilote peut réaliser un très mauvais temps si les trajectoires qu'il emprunte ne sont pas bonnes. Une des facettes du pilotage intervient ici. 
Il convient de souligner que la trajectoire ne fait pas tout. Empruntez ce qu'on appelle communément la « trajectoire idéale » de Monza à une vingtaine de kilomètres par heure, votre temps sera forcément très mauvais. Suivre une bonne ligne permet de ré-accélération plus tôt grâce à une meilleure motricité et donc de gagner de la vitesse en bout de ligne droite, et éventuellement de profiter de possibilités de dépassement. Une bonne ligne permet aussi un freinage plus efficace car les pilotes empruntent souvent tous la même trajectoire à quelques décimètres près nettoyant la piste, renforçant l'adhérence de la ligne idéale au détriment du « hors-trajectoire » en général très sale. 
Le but ici n'est pas de faire de vous des pilotes chevronnés, cela serait me donner bien plus de crédits que de raison mais de vous donner néanmoins quelques pistes afin de mieux saisir les nuances d'une trajectoire et d'améliorer vos chronos. 
 

Extérieur-intérieur-extérieur

Extérieur-intérieur-extérieur est sûrement l'aspect le plus connu d'une bonne trajectoire. Sur un circuit, vous bénéficiez de toute la largeur de la piste. Lors d'un virage, placez vous à l'extérieur de la piste, c'est à dire du coté opposé au virage. En l'occurence, pour un virage à droite, (Cf photo: arrivée par le bas) il faut que le véhicule soit de l'autre coté de la piste, donc du coté gauche. Suite à la décélération, et avant de remettre les gaz, vous devez atteindre l'intérieur de la piste pour ensuite reprendre l'extérieur de la piste pour accélérer fortement. Si vous ne rejoingnez pas l'extérieur de la piste, voous obligez votre voiture à prendre un virage plus serré, que nécessaire et donc vous réduisez la possibilité d'utiliser la piste pour accelérer plus tôt. En effet, en rejoignant l'extérieur, on suit une trajectoire plus tendue et donc qui permet d'accélerer plus fortement que si on prenait un virage trop serré. Je ne m'attarde pas sur la décélération et accélération mais je vous conseille d'avoir les roues avant droite avant d'appuyer à fond sur l'accélérateur sous peine de voir l'arrière perdre l'adhérence et donc de partir en survirage. Les vibreurs intérieur et extérieurs peuvent être utilisés selon les circuits et les circonstances. A force d'être empruntés, les suspensions et amortisseurs de la voiture s'endommagent et il faut parfois préserver la monoplace. Sur certains circuits, les vibreurs sont glissants et les utilises fait perdre du temps. 
 

Double droite

Une fois qu'on a compris le principe de base qu'est l'extérieur-intérieur-extérieur, on commence à saisir l'intérêt d'une bonne trajectoire.Maintenant, la difficulté est d'être efficace sur les chicanes, les enchaînements de virages et les "S" comme le virage Senna à Interlagos. La photo ci-joint est un double droite et se compose de deux virages à droite. Sur l'image, après le premier virage abordé en extérieur-intérieur-extérieur, (EIE) la ligne emprunte le vibreur. Faites attention à ne pas aller au delà de ces vibreurs sous peine de passer dans l'herbe. C'est la difficulté de ces virages rapides tels qu'on en trouve sur l'A1-Ring ou Barcelone. Avec ce style de double virage à droite, on pourrait presque assimiler l'enchaînement comme un seul virage global à droite. Presque car on voit bien que la trajectoire est rectiligne durant la (très) courte ligne droite qui sépare les virages. En réalité, la difficulté ici n'est pas dans la trajectoire mais dans la confiance indispensable pour ne pas lever le pied plus que nécessaire. 
 

Enchaînement de virages

L'enchaînement de virages commencent par un double gauche. Il se négocie presque comme un seul et unique virage à gauche.La différence par rapport à l'image précédante vient du troisième virage, à droite celui là. En prenant l'extérieur, on se retrouve à la corde du dernier virage de l'image. Il serait encore plus difficile à négocier s'il était plus serré puisque celà impliquerait que le pilote suive intérieur-intérieur-extérieur, ce qui n'est pas idéal. Dès lors, le second virage serait à négocier en suivant extérieur-intérieur-milieu pour faire ensuite milieu-intérieur-extérieur. On se retrouve ensuite sur l'extérieur. 
Il ne faut pas, dans les enchaînements de virages rapides, vouloir réaliser à tout prix la technique du EIE sous peine de perdre trop de vitesse. Comme le montre le schéma, si on pousse à l'extrême la technique, la monoplace sera mal placée pour le virage 3. Le pilote doit donc chercher le meilleur point de virage afin de ne pas avoir à freiner ou à décélerer de manière excessive. 
 
En ce qui concerne les célèbres épingles comme Adélaïde à Magny-Cours (France) les pilotes empruntent souvent des trajectoires différentes. Il est donc difficile de tirer une ligne idéale. A vous de juger donc. Et bien entendu, rien ne vaut la pratique. Vous pouvez également observer un pilote ayant établit un temps de référence. Même si une trajectoire parfaite n'est pas commune à tous les pilotes, ils pratiquent souvent une ligne proche de l'idéal. Alors à vous de jouer et n'oubliez pas: il faut souvent quelques tours avant de trouver la bonne trajectoire pour l'enchaînement.