FREN Présentation - F.A.Q. - Règlements - Téléchargements - Jeux - Annuaire - Liens - Contacts - L'Equipe - Forum
Calendrier - Classements - Pilotes - Ecuries - Circuits - Articles - Dossiers - Panthéon - Musée - Best hotlaps (HoF)
Bienvenue sur ce site dédié à Grand Prix 4. Notre but est de vous aider à améliorer et à régler GP4. Vous pouvez nous rejoindre sur nos championnats. Comment régler son jeu? Qu'est-ce que nos championnats? Ces questions ont désormais une réponse.

Recherche

 
Web grandprix4.org



Robbyone, taillé pour la course!

Robbyone, taillé pour la course!

Plébiscité par tout le paddock cette semaine, c'est Robert Debrusse, alias Robbyone, que nous avons le plaisir de retrouver sur le plateau du CVGP4i aujourd'hui.  
 
Bonjour Robert!  
Pourrais-tu tout d'abord te présenter? Qui es-tu?  
(Et TeeT voudrais également savoir si tu vas bien?!)
 
 
Bonjour Mickaël et bonjour à tous! On va faire vite alors, sinon le papier sortira peut-être dans six mois!  
 
Je suis né il y a 45 ans à Lavaur (Tarn, 81) où j’ai grandi. Parti un jour à Paris pour changer de vie et voir comment çà se passe pour une de mes passions, la musique, je me suis retrouvé dans le cinéma par hasard comme projectionniste en post-prod au service des Auditoriums de Joinville et Boulogne où j’ai rencontré les plus grands noms du cinoche français. Puis, suite à un divorce en 2000 et un licenciement économique en 2003 (merci encore Mr Messier), je suis redescendu à Gaillac (81) chez mon papa pour l’instant (lui aussi mordu de GP4!) et je viens juste de retrouver un emploi chez Rizzo Transports. Je mène une vie tranquille loin du bordel parisien mais surtout de mes enfants qui me manquent, bien qu’ils soient grands aujourd’hui (Je vous embrasse très fort).  
 
Voilà à peu près la vie de votre serviteur. Disons que je suis dans une sorte de No Man’s Land mais çà sent la fin et je suis plein d’espoir et tout neuf pour une nouvelle vie. Avis à vous toutes mesdames s’il en ait qui lisent le journal bien sûr! 
 
Pour répondre à TeeT, oui, je vais très bien je t'en remercie et je suis content de t'avoir eu comme frère de lutte tout au long de cette dernière saison! Tu m'as donné beaucoup d'adrénaline et de fil à retordre, j'avoue! D'ailleurs, j'ai été agréablement surpris de te voir de nouveau en F1! On remet çà quand tu veux pour cette année. 
 
Des questions sont également posées par nos charmants lecteurs sur tes habitudes culinaires, notamment un certain "Ricri" ;) sur tes goûts en matière de vin : rouge, blanc, mousseux, autre ? 
 
En ce qui concerne la table, c’est vrai qu’ici on est bien placé pour les bonnes choses. Ici, tu fais 3 mètres et tu es à la cambrousse, en plein vignoble du gaillacois et sur les panneaux d’autoroute, on ne cesse de te prévenir à propos des cerfs et des sangliers qui traversent hors des clous.  
 
Mais s'il s’agit de mes propres goûts, c’est quand même différent. J’adore la cuisine italienne et vietnamienne, bizarre non?! Mais bon, je ne crache pas non plus sur un bon civet de chevreuil accompagné d’un petit Médoc sympa. Bien qu’étant candide en la matière, je suis friand des vins rouges en général, comme le Bourgogne, le Bordeaux, j’aime bien certains Cahors ou Côtes du Rhône et notamment un Madiran (vin du Gers) que j’ai bu ce dimanche (je sens bien que je vais d'ailleurs y retourner dans pas longtemps!). Mais pour le vin blanc, un seul surpasse les autres à mon goût : le Chablis. Çà peut se boire à toute occasion, et aussi, il a son petit effet tranquille. 
 
Nous parlons à un connaisseur. Moi qui suit aussi du Sud, je comprends et partage ton appréciation de la bonne table... et notamment du Chablis! (et du petit Jurançon local aussi!). Revenons à notre sujet. Parlons maintenant de la série des jeux GP. Depuis quand y joues-tu? Les as-tu toujours appréciés? Qu'est-ce qui te fait choisir GP4? 
 
Pour tout dire, je n’ai pas choisi la série GP : je suis tombé dedans!  
 
Jusqu’en 97, je n’avais jamais de ma vie regardé un grand prix, je ne m’intéressais pas du tout à la F1. Je n’avais d'ailleurs pas de pc assez puissant pour faire de la simulation, mais j’adore les jeux vidéo à la base.  
 
Un jour de 96, à la maintenance des audis (à Joinville), un gars se pointe avec Gp2 pour le prêter à un collègue. Il me fait son speech sur Mr Geoff Grammond (NDLR: concepteur des jeux GP) et je commence à baver légèrement. Quelques mois plus tard, je fais l’acquisition d’un pc assez puissant et la révélation s’ouvre enfin à moi. Je commence timidement au clavier avec toutes les aides ou presque, complètement dépassé par cet engin de malade immaîtrisable.  
 
En 97, j’ai enfin le net et j’en profite pour voir si on ne parlerait peut-être pas de GP2, des fois. J’étais vert de voir les temps des pilotes, ce qui m’a beaucoup contrarié. Alors j’ai mis les bouchées doubles pour avancer plus vite et trouver comment ils font.  
 
J’ai fini 6ème au champ 98 du CVGP2i, au clavier, et avec une victoire à Paul Ricard. Les circonstances ont fait que je n’ai pas couru sur GP3 puisque j’ai tout arrêté en 2000. 
 
Et j’ai remis le couvert avec GP4 en janvier 2005, et cette fois-ci, au volant. Un seul mot, le pied! 
 
Et avec quels résultats! Peux-tu nous parler de notre championnat www.grandprix4.org? Depuis quand es-tu inscrit? Quel est ton investissement dans ce championnat offline? Qu'est-ce qui fait, d'après toi, les qualités de notre championnat ? 
 
J’ai eu la grande chance de tomber sur grandprix.org, repris par Jul à Sébastien Fauvel, le webmaster du CVGP2i où j’ai retrouvé 1 ou 2 pilotes qui étaient là à l’époque et surtout la même ambiance que j’avais laissée. Mon plus grand investissement a été et est d’être présent à chaque coup sur la grille, ce qui veut dire que je ne suis pas investi autant que Jul, Daniel, Ricri ou toi-même peuvent l’être par exemple, mais je suis tout de même très intéressé à contribuer à l’amélioration du championnat si je peux le faire, moi qui suis un piètre informaticien, preuve que mon fichier perf déconne méchant. 
 
Grâce à ton expérience au CVGP4i, tu as également constaté ce qui pénalise parfois l'intérêt du championnat. C'est d'ailleurs une question qui te tient à cÅ“ur. Pourrais-tu nous en parler? 
 
Ouais, là, c’est vrai, on touche un point épineux, puisque çà concerne directement quelques pilotes. C'est une chose qui n’a pas été abordée, mais qui pour moi a tout de même son intérêt et qu’il faudrait prendre plus à cÅ“ur.  
 
Lorsqu’on dispute un championnat, quel qu'il soit, tous les concurrents sont présents (sauf exceptions bien sûr). On additionne les points de chaque rendez-vous et on obtient un classement final. Dans notre championnat, cette règle n’est pas appliquée, ce qui fausse les résultats pour les vrais participants, qui sont là à chaque GP. D’un autre côté, on ne peut empêcher qui que ce soit de faire partie de la grille. On doit demeurer dans un site convivial. Donc, le bon équilibre serait pour moi de mettre une ligne de plus dans le règlement concernant le pourcentage de participation en fin de saison.  
 
Voilà! J’ai ouvert ma gueule et je lance le débat à qui veut l’entendre, mais je suis certain quand même que d’autres pilotes seront d’accord avec moi, du moins je le souhaite. 
 
Robert, en plus d'être un pilote expérimenté du CVGP4i, tu es également un pilote exceptionnel. Cette semaine, les pilotes et organisateurs de la ligue ont retenu ton nom entre tous comme "Homme de la semaine". Tu as en effet remporté une nouvelle victoire en MSS sur l'Oval américain et occupé la pôle position du Hotlap d'Autriche pendant une bonne partie de la semaine. Es-tu surpris du choix du paddock, d'une telle popularité, d'un tel intérêt? 
 
Bin, oui, un peu surpris par le vote, mais çà fait super plaisir en tous cas! Puis les résultats aussi m’ont surpris, surtout ma victoire sur l’Oval en partant bon dernier à cause d’une qualif sans physique. Premier DC de ma carrière, je suis vert, du coup, çà m’énerve... 
 
Durant la saison 2005, tu courrais pour Red Bull Racing. Tu as fini 3ème du championnat au terme d'une magnifique saison. Red Bull Racing a terminé également 3ème du championnat constructeur. Tu as remporté 1 victoire à Monza, 3 podiums (victoire comprise) et 1 pôle (à Monza aussi). Comment as-tu vécu cette saison? 
 
Je commençais une saison en découvrant GP4, Coyote et Hugo Drax, mon invisible mais néanmoins très sympathique coéquipier (j’adore tes commentaires sur la grille, si si !). Les comportements de la monoplaces étaient très différents de ceux de GP2 et au clavier, je n’avais pas la même aisance. Les handicaps en début de saison ont été pour moi de découvrir le maniement du volant et les circuits GP4 mais j’ai beaucoup tourné pour me mettre à niveau et çà a payé. Je pensais à un TOP 10 puis c’est devenu plus sérieux.  
 
Un lecteur fidèle (et manageur de RBR), Coyote, demandait pourquoi tu n'étais pas resté avec Red Bull Racing pour cette nouvelle saison 2006 au lieu d'aller signer chez JUD? 
 
Pendant l’intersaison, j’ai signé directement avec Coyote pour le MSS avec Shehzaad pour former la toute nouvelle écurie Team Plus Super Sport et je ne comptais pas participer en F1. Puis j’ai constaté que mon emploi du temps, du moins pour le moment, me permet de pouvoir concourir aussi en F1. Afin de voir d’autres horizons, j’ai eu l’idée de proposer mes services sur le forum au premier directeur qui répondrait, et cela a été Jul. Et je dois dire que je suis assez fier de piloter dans un cockpit qui a été visité par quelques pilotes de renom. Je confirme : le hasard fait bien les choses, des fois... 
 
Et cette année, tu te bats sur tous les fronts : F1, MSS et Hotlaps, avec le succès que l'on constate. Comment considères-tu ces 3 championnats? Leur accordes-tu la même attention? Lequel a ta priorité? 
 
J’ai pas mal de temps à consacrer à GP4 malgré mon emploi du temps plus serré. Concourir en hotlap pour moi est très rare. Là, j’ai voulu suivre Tity qui m’a défié sur MSN, mais je n’ai pas vraiment été jusqu’au bout, trop occupé sur la piste du championnat à gérer le fond de grille. 
 
Je signe contrat par contrat chez JUD car je ne sais pas si je pourrai être dispo pour les 2 championnats indéfiniment, par contre, que Coyote se rassure, il peut compter sur moi pour le MSS puisque j’étais pour qu’il existe, donc, il est ma priorité. D’ailleurs, on y passe moins de temps qu’en F1 même si c’est plus difficile. 
 
Parlons résultats. En F1, après 2 GPs sur 12, tu te places en 1ère position (ex-aequo avec Stallone-F1) au classement des pilotes, avec notamment une superbe victoire sur le circuit espagnol de Jérez. En MSS, tu caracoles en tête avec 2 victoires et une 2ème place en 3 GPs! Comme le faisait remarquer TeeT, ton point fort est vraiment la course. Comment arrives-tu être aussi régulier et concentré sur la distance? Qu'est-ce qui te permet d'obtenir ces résultats? A quel point t'entraînes-tu? 
 
C’est bête à dire en effet, mais il n’y a pas vraiment de recette magique pour aller plus vite en course, et çà, beaucoup approuveront : le point fort est l’entraînement.  
 
Je pense pour ma part que le fait d’avoir beaucoup couru au clavier m’a donné le ton pour être efficace en course! Si on prend un exemple, le circuit de Turquie est très représentatif du contexte dans lequel j’ai pas mal évolué. Il y a un très grand nombre de circuits proposés pour GP2, et Sébastien, à l’époque, tirait au sort un des 150 circuits et on découvrait tous au dernier moment le lieu du GP. Et notez au passage que les courses étaient à 100%. Après trois ans passés au clavier, je vous promets que la cadence, on la tient! Donc, le temps passé dans son cockpit peut porter ses fruits. 
 
Ensuite, à mon humble avis, c’est une question de feeling je pense. Chacun à son style, chacun se sent mieux sur tel ou tel circuit et c’est peut être le coup du sort qui a voulu que je me sente à l’aise sur les derniers GP disputés!  
 
Tu vois Mickaël, je suis 6ème sur la grille de Magny-Cours mais je ne me sens pas de faire un exploit puisque je suis loin de maîtriser cette piste qui est très technique et difficile. 
 
Honnêtement, quels sont les objectifs que tu t'es fixé pour cette nouvelle saison? Est-ce que tu les as revus à la hausse au vu de tes bons résultats de ce début de saison? 
 
Le premier objectif pour moi est le championnat MSS auquel je tiens beaucoup, et j’espère pouvoir tenir la cadence jusqu’au bout, mais même un TOP 3 me plairait quand même et je déplore qu’il n’y ait pas assez de participants, mais laissons le s’installer tranquillement, Rome ne s’est pas faite en un jour.  
 
Pour la F1, je ne pense pas rester longtemps en haut du tableau, mais tant que je serai présent, je me battrai ardemment pour tenter une 2è place, on progresse doucement mais sûrement. 
 
Enfin, as-tu une astuce dont tu aimerais faire profiter le paddock? Ou une remarque particulière à faire? 
 
Pour l’astuce, je dirai plutôt un conseil aux pilotes qui veulent progresser et qui ne le savent peut-être pas encore. Enlever le plus d’aide possible libère les possibilités du pilotages et surtout ce qui concerne l’antipatinage! Pour ma part, je l’utilise comme un outil à part entière. 
 
Pour la remarque, dans le journal, c’est de pouvoir aussi connaître les pilotes de l’ombre, ou le patron d’un team du peloton qui s’exprime, pour mieux les situer et pour aussi élargir l’intérêt porté à ton excellent journal! 
 
J'en prends note. Je profite de l'occasion pour lancer un appel à tous les pilotes et manageurs de la ligue à me contacter (par email, directement) pour se proposer pour un interview, ou pour me proposer quelqu'un qu'il aimerait voir interviewé. Cela permettra ainsi de connaître mieux ce qui constitue le "peloton" de notre ligue.  
 
Merci Robert pour tes réponses pleines d'énergie. Nous allons suivre avec attention le reste de ta saison. Sans nul doute, tu vas la marquer! A bientôt à Magny-Cours... 
 
Votre interviewer pour le CVGP4i
M i K L